Celles-ci s'appliquent tant aux personnes résidentes qu'aux non-résidentes, rappelle la ministre. Seules trois exceptions à ces règles sont prévues, dont une permet aux étudiants étrangers ou aux étudiants belges qui reviennent de l'étranger de sortir (temporairement) de quarantaine pour passer un examen (mais uniquement pour l'examen). A quatre jours du début de la session d'examens de janvier, Mme Glatigny rappelle par ailleurs aux établissements la nécessité de se conformer "strictement" au protocole sanitaire agréé avec les experts pour les examens en présentiel sur l'ensemble du territoire belge, à savoir: 1,50 mètre entre les personnes, sens de circulation dans les bâtiments, aération, prévention des attroupements avant et après les examens, etc., y compris la recommandation de communication des horaires d'examen aux sociétés de transport en commun. Enfin, elle lance à nouveau un appel aux établissements afin de trouver une solution, à chaque fois que c'est possible, pour les étudiants qui seraient empêchés de présenter un examen en raison d'un test positif. En vertu des règles fixées par le CodeCo, toute personne arrivant en Belgique après un séjour de plus de 48 heures à l'étranger doit se soumettre à un test PCR et observer une semaine de quarantaine à l'issue de laquelle un 2e test sera réalisé. La quarantaine ne pourra être levée que si ce test est négatif. (Belga)

Celles-ci s'appliquent tant aux personnes résidentes qu'aux non-résidentes, rappelle la ministre. Seules trois exceptions à ces règles sont prévues, dont une permet aux étudiants étrangers ou aux étudiants belges qui reviennent de l'étranger de sortir (temporairement) de quarantaine pour passer un examen (mais uniquement pour l'examen). A quatre jours du début de la session d'examens de janvier, Mme Glatigny rappelle par ailleurs aux établissements la nécessité de se conformer "strictement" au protocole sanitaire agréé avec les experts pour les examens en présentiel sur l'ensemble du territoire belge, à savoir: 1,50 mètre entre les personnes, sens de circulation dans les bâtiments, aération, prévention des attroupements avant et après les examens, etc., y compris la recommandation de communication des horaires d'examen aux sociétés de transport en commun. Enfin, elle lance à nouveau un appel aux établissements afin de trouver une solution, à chaque fois que c'est possible, pour les étudiants qui seraient empêchés de présenter un examen en raison d'un test positif. En vertu des règles fixées par le CodeCo, toute personne arrivant en Belgique après un séjour de plus de 48 heures à l'étranger doit se soumettre à un test PCR et observer une semaine de quarantaine à l'issue de laquelle un 2e test sera réalisé. La quarantaine ne pourra être levée que si ce test est négatif. (Belga)