L'école a profité de travaux de rénovation pour investir dans du nouveau matériel, dont des tableaux interactifs. "Il s'agit d'un outil pédagogique complémentaire", a déclaré la ministre. Relié à un ordinateur, le tableau permet notamment de travailler de manière plus ludique. Après avoir accueilli les parents et les élèves, la ministre a fait le tour des nouveaux locaux, l'occasion de rencontrer les instituteurs formés via le programme "Prof'Essor". L'objectif de ce programme est de créer un cadre et un soutien, de permettre le dialogue et l'échange entre enseignants ainsi que de faire évoluer les pratiques. Dans cette école, quatorze instituteurs sur seize ont été formés à raison de deux heures par semaine pendant deux mois, ainsi que deux journées complètes de formation complémentaire. "À travers cet apprentissage, l'objectif est qu'ils apprennent à se connaître, à dialoguer entre eux", a expliqué Luc Michiels, coordinateur des conseillers pédagogiques de l'enseignement fondamental catholique. Le programme se divise en trois parties; les visites pédagogiques durant lesquelles un enseignant peut observer le travail d'un autre, le feed-back ainsi que le partage pédagogique. Cette dernière étape vise à échanger de nouvelles pratiques d'apprentissage. Globalement, les instituteurs se sont dits "très satisfaits" de cette nouvelle expérience permettant d'améliorer les techniques d'enseignement. "Nous misons sur l'écoute bienveillante qui est une vraie richesse", a commenté la ministre. (Belga)

L'école a profité de travaux de rénovation pour investir dans du nouveau matériel, dont des tableaux interactifs. "Il s'agit d'un outil pédagogique complémentaire", a déclaré la ministre. Relié à un ordinateur, le tableau permet notamment de travailler de manière plus ludique. Après avoir accueilli les parents et les élèves, la ministre a fait le tour des nouveaux locaux, l'occasion de rencontrer les instituteurs formés via le programme "Prof'Essor". L'objectif de ce programme est de créer un cadre et un soutien, de permettre le dialogue et l'échange entre enseignants ainsi que de faire évoluer les pratiques. Dans cette école, quatorze instituteurs sur seize ont été formés à raison de deux heures par semaine pendant deux mois, ainsi que deux journées complètes de formation complémentaire. "À travers cet apprentissage, l'objectif est qu'ils apprennent à se connaître, à dialoguer entre eux", a expliqué Luc Michiels, coordinateur des conseillers pédagogiques de l'enseignement fondamental catholique. Le programme se divise en trois parties; les visites pédagogiques durant lesquelles un enseignant peut observer le travail d'un autre, le feed-back ainsi que le partage pédagogique. Cette dernière étape vise à échanger de nouvelles pratiques d'apprentissage. Globalement, les instituteurs se sont dits "très satisfaits" de cette nouvelle expérience permettant d'améliorer les techniques d'enseignement. "Nous misons sur l'écoute bienveillante qui est une vraie richesse", a commenté la ministre. (Belga)