En 2018, 125 d'entre eux avaient introduit une action au civil. Fin juillet dernier, ils sont passés à la vitesse supérieure en déposant plainte au pénal, à Anvers. Le juge d'instruction Christiaan Van Wambeke a été désigné et une enquête a été lancée début octobre.