"A ce stade, une enquête est ouverte pour incendie volontaire, il n'y a pas de conclusion à tirer maintenant parce qu'on a encore beaucoup d'enquêtes à faire qui peuvent apporter des éléments nouveaux", a-t-il précisé. Le feu, repéré par des passants peu avant 8h00 et qui a ravagé le grand orgue à l'intérieur de la cathédrale gothique, a été circonscrit par les pompiers vers 10h00. "Quand vous arrivez sur un endroit où il y a un incendie, que vous voyez trois points de feu distincts, c'est une question de bon sens, vous ouvrez une enquête", a expliqué Pierre Sennès. La police judiciaire a été saisie et un expert incendie du laboratoire de police technique et scientifique de Paris va se déplacer à Nantes pour examiner les points de départs de feu et l'installation électrique de la cathédrale, a-t-il ajouté. Aucune personne n'a été mise en cause à ce stade de l'enquête, selon le procureur. (Belga)

"A ce stade, une enquête est ouverte pour incendie volontaire, il n'y a pas de conclusion à tirer maintenant parce qu'on a encore beaucoup d'enquêtes à faire qui peuvent apporter des éléments nouveaux", a-t-il précisé. Le feu, repéré par des passants peu avant 8h00 et qui a ravagé le grand orgue à l'intérieur de la cathédrale gothique, a été circonscrit par les pompiers vers 10h00. "Quand vous arrivez sur un endroit où il y a un incendie, que vous voyez trois points de feu distincts, c'est une question de bon sens, vous ouvrez une enquête", a expliqué Pierre Sennès. La police judiciaire a été saisie et un expert incendie du laboratoire de police technique et scientifique de Paris va se déplacer à Nantes pour examiner les points de départs de feu et l'installation électrique de la cathédrale, a-t-il ajouté. Aucune personne n'a été mise en cause à ce stade de l'enquête, selon le procureur. (Belga)