La meilleure défense, c'est l'attaque. Après la mise en demeure adressée à Publifin, le 20 novembre dernier, par Valérie De Bue (MR), ministre des Pouvoirs locaux, Muriel Targnion (PS), alors future présidente de l'intercommunale, lui a répondu, le 3 décembre, dans un courrier à l'en-tête de la Ville de Verviers dont elle est la bourgmestre. Elle y revendique le droit des actionnaires de définir eux-mêmes le périmètre des activités de l'intercommunale en l'absence de " décision coercitive ". Un processus nécessitant de la discrétion, plaide-t-elle, afin de " préserver les intérêts de l'intercommunale et des différentes...