Ce seuil est donc abaissé puisqu'il était jusqu'ici de 4 cas ou 25% d'une classe. La Flandre a pris la même décision, qui avait été proposée par le Risk Management Group (RAG) en fin de la semaine dernière, en raison de la situation épidémiologique et de la forte circulation du virus.

La mesure vaut jusqu'au 24 décembre, date du début des vacances de fin d'année.

Ce sont les équipes de promotion de la santé à l'école (PSE) qui restent responsables de la décision de l'activation de ce "frein d'urgence" à la propagation du virus en classe.

Lorsque la procédure est activée, tous les élèves de la classe doivent réaliser une quarantaine de 10 jours, quel que soit le statut vaccinal, avec une possibilité d'écourter la quarantaine si un test est réalisé à J7 et qu'il est négatif, rappelle l'ONE.

La quarantaine doit également être effectuée par les membres du personnel encadrant en maternelle, car ils ne portent pas de masque et ne gardent pas la distance avec leurs élèves.

Les personnes ayant eu une infection récente (moins de 180 jours) doivent également réaliser la quarantaine dans le cadre du frein d'urgence, mais ils peuvent quitter la quarantaine à J8 sans réaliser de test.

Enfin, la période de vigilance reste de 14 jours après la fermeture de la classe: même au sortir de la quarantaine, il faut surveiller les symptômes et éviter de fréquenter des personnes à risque de développer des formes plus sévères de la maladie (par exemple les grands-parents et les personnes de plus de 65 ans ou les personnes porteuses de maladies chroniques).

Ce seuil est donc abaissé puisqu'il était jusqu'ici de 4 cas ou 25% d'une classe. La Flandre a pris la même décision, qui avait été proposée par le Risk Management Group (RAG) en fin de la semaine dernière, en raison de la situation épidémiologique et de la forte circulation du virus. La mesure vaut jusqu'au 24 décembre, date du début des vacances de fin d'année. Ce sont les équipes de promotion de la santé à l'école (PSE) qui restent responsables de la décision de l'activation de ce "frein d'urgence" à la propagation du virus en classe. Lorsque la procédure est activée, tous les élèves de la classe doivent réaliser une quarantaine de 10 jours, quel que soit le statut vaccinal, avec une possibilité d'écourter la quarantaine si un test est réalisé à J7 et qu'il est négatif, rappelle l'ONE. La quarantaine doit également être effectuée par les membres du personnel encadrant en maternelle, car ils ne portent pas de masque et ne gardent pas la distance avec leurs élèves. Les personnes ayant eu une infection récente (moins de 180 jours) doivent également réaliser la quarantaine dans le cadre du frein d'urgence, mais ils peuvent quitter la quarantaine à J8 sans réaliser de test. Enfin, la période de vigilance reste de 14 jours après la fermeture de la classe: même au sortir de la quarantaine, il faut surveiller les symptômes et éviter de fréquenter des personnes à risque de développer des formes plus sévères de la maladie (par exemple les grands-parents et les personnes de plus de 65 ans ou les personnes porteuses de maladies chroniques).