Par contre, les espèces considérées comme 'invasives' par la réglementation européenne, dont l'écureuil rayé de Corée et le muntjac de Chine, ne sont plus repris sur la liste, souligne le ministre régional en charge du bien-être animal, Carlo Di Antonio (cdH). Les détenteurs d'animaux destinés à la production d'une espèce non reprise disposent d'une période transitoire d'un an pour se reconvertir ou cesser leur activité. Conformément à la réglementation en vigueur, une dérogation peut par ailleurs être sollicitée par les particuliers auprès de l'administration wallonne. Cette dérogation n'est toutefois pas nécessaire pour les refuges agréés. Enfin, le ministre soumettra prochainement à l'approbation du gouvernement régional les listes des oiseaux et des reptiles pouvant être détenus librement en Wallonie. (Belga)

Par contre, les espèces considérées comme 'invasives' par la réglementation européenne, dont l'écureuil rayé de Corée et le muntjac de Chine, ne sont plus repris sur la liste, souligne le ministre régional en charge du bien-être animal, Carlo Di Antonio (cdH). Les détenteurs d'animaux destinés à la production d'une espèce non reprise disposent d'une période transitoire d'un an pour se reconvertir ou cesser leur activité. Conformément à la réglementation en vigueur, une dérogation peut par ailleurs être sollicitée par les particuliers auprès de l'administration wallonne. Cette dérogation n'est toutefois pas nécessaire pour les refuges agréés. Enfin, le ministre soumettra prochainement à l'approbation du gouvernement régional les listes des oiseaux et des reptiles pouvant être détenus librement en Wallonie. (Belga)