La marche représente à peine 3 % des kilomètres parcourus sur l'ensemble des trajets des Wallons. Contre 83 % pour la sacro-sainte automobile, selon les chiffres de la Région wallonne. Auteur d'une thèse sur les grands marcheurs à l'Ecole polytechnique de Lausanne, Dereck Christie estime que 22 % de la population se déplacent de porte à porte, de la maison au siège conducteur, direction le bureau, sans poser un pied dans la rue, et 12 % restent à la maison au quotidien. " La marche est très mal distribuée dans la population, remarque ce collaborateur scientifique à l'Institut de santé globale de l'université de Genève. La plupart des trajets de marche sont de 50 à 100 mètres, souvent moins de 300 mètres. Alors que les grands marcheurs font plus de cinq kilomètres à l'extérieur des bâtiments la majorité des jours de la semaine, ce qui équivaut aux 10 000 pas recommandés en matière de santé publique, 38 % de la population ne marche pas du tout dans l'espace public un jour donné. "
...