Le déplacement sera l'occasion pour les deux hommes de se jauger après la prise de fonctions en juin de M. Bennett. "Ce sera leur première rencontre en face-à-face" et il s'agira de "vraiment apprendre à se connaître", a dit à des journalistes un haut responsable de l'administration Biden. Aucune conférence de presse n'est prévue à l'issue de la rencontre dans le Bureau ovale entre les deux dirigeants. M. Bennett, 49 ans, a été porté au pouvoir pour remplacer Benjamin Netanyahu par une coalition idéologiquement divisée, et dans laquelle son parti à la réputation belliciste ne tient qu'une poignée de sièges. "Il y a un nouveau gouvernement aux Etats-Unis et un nouveau gouvernement en Israël, et j'apporte avec moi de Jérusalem un nouvel esprit de coopération", a déclaré Naftali Bennett. En amont de son premier déplacement officiel à l'étranger en tant que Premier ministre, Naftali Bennett a affirmé devant la presse que Joe Biden était "un vieil et vrai ami de l'Etat d'Israël". Pour Dan Kurtzer, ancien ambassadeur des Etats-Unis en Israël, la visite du Premier ministre donnera un nouveau ton aux relations américano-israéliennes après les 12 ans de l'ère Netanyahu. "Netanyahu était convaincu qu'il savait mieux que le président avec qui il traitait ce que les Etats-Unis devraient faire", a déclaré à l'AFP Dan Kurtzer. Avec M. Bennett en revanche, "même s'il existe des différences sur la politique à mener, et il y en aura, les deux seront capables d'échanger sans cette couche de manque de respect", a soutenu l'ancien ambassadeur. Naftali Bennett a déjà affirmé que l'Iran serait le principal sujet de sa visite. Les Etats-Unis tentent actuellement de revenir sur la décision de l'ancien président Donald Trump de se retirer de l'accord sur le nucléaire iranien de 2015 qui avait levé les sanctions sur l'Iran en échange de restrictions sur son programme nucléaire. (Belga)

Le déplacement sera l'occasion pour les deux hommes de se jauger après la prise de fonctions en juin de M. Bennett. "Ce sera leur première rencontre en face-à-face" et il s'agira de "vraiment apprendre à se connaître", a dit à des journalistes un haut responsable de l'administration Biden. Aucune conférence de presse n'est prévue à l'issue de la rencontre dans le Bureau ovale entre les deux dirigeants. M. Bennett, 49 ans, a été porté au pouvoir pour remplacer Benjamin Netanyahu par une coalition idéologiquement divisée, et dans laquelle son parti à la réputation belliciste ne tient qu'une poignée de sièges. "Il y a un nouveau gouvernement aux Etats-Unis et un nouveau gouvernement en Israël, et j'apporte avec moi de Jérusalem un nouvel esprit de coopération", a déclaré Naftali Bennett. En amont de son premier déplacement officiel à l'étranger en tant que Premier ministre, Naftali Bennett a affirmé devant la presse que Joe Biden était "un vieil et vrai ami de l'Etat d'Israël". Pour Dan Kurtzer, ancien ambassadeur des Etats-Unis en Israël, la visite du Premier ministre donnera un nouveau ton aux relations américano-israéliennes après les 12 ans de l'ère Netanyahu. "Netanyahu était convaincu qu'il savait mieux que le président avec qui il traitait ce que les Etats-Unis devraient faire", a déclaré à l'AFP Dan Kurtzer. Avec M. Bennett en revanche, "même s'il existe des différences sur la politique à mener, et il y en aura, les deux seront capables d'échanger sans cette couche de manque de respect", a soutenu l'ancien ambassadeur. Naftali Bennett a déjà affirmé que l'Iran serait le principal sujet de sa visite. Les Etats-Unis tentent actuellement de revenir sur la décision de l'ancien président Donald Trump de se retirer de l'accord sur le nucléaire iranien de 2015 qui avait levé les sanctions sur l'Iran en échange de restrictions sur son programme nucléaire. (Belga)