La province de Liège est traditionnellement une locomotive de l'activité immobilière en Wallonie. En 2018, elle n'a pas manqué à sa réputation : le nombre de ventes conclues y a progressé de 6,1 % par rapport à 2017 pour atteindre une part de marché de 9,5 % à l'échelle du pays. Parmi ces transactions, 84 % concernent des maisons, qui composent majoritairement l'offre liégeoise. " Dans les centres urbains, ce sont des petites maisons ouvrières mitoyennes, décrit Renaud Chauvin, notaire à Verviers. En zones rurales, on trouve souvent de plus grosses propriétés. " Leur prix médian affiche en tout cas une stabilité à toute épreuve, gagnant de l'ordre de 3 % par an ces trois, quatre dernières années. 2018 n'y échappe pas : +3,1 %, à 165 000 euros. " Compte tenu de l'inflation à 2,2 %, cela se traduit par une constante légèrement haussière ", observe Me Chauvin.
...