Il y a eu 13 violations de signaux de plus sur les voies principales en 2021, par rapport à l'année précédente. En 2020, 59 dépassements ont été comptabilisés. Selon Infrabel, cette augmentation est en partie liée à la crise sanitaire. En 2020, les trains ont en effet parcouru moins de kilomètres. La probabilité qu'un train passe au feu rouge était donc aussi proportionnellement plus faible. En 2019, 85 trains ont franchi un signal rouge. L'an dernier, les dépassements de signaux n'ont pas entraîné d'accidents et n'ont fait aucune victime. "Le nombre de situations potentiellement dangereuses a diminué et c'est très positif", explique le porte-parole d'Infrabel, Frédéric Petit. Une situation dangereuse ne se présente pas à chaque fois qu'un train franchit un signal rouge, selon lui. Cela ne se produit que lorsqu'un train traverse une autre voie, par exemple. L'année dernière, 18 des 72 franchissements de signaux étaient potentiellement dangereux, soit dans 25 % des cas. "C'est le niveau le plus bas jamais atteint", indique M. Petit. En 2020, ce pourcentage s'élevait à 36 %. Selon le gestionnaire de l'infrastructure ferroviaire, cette amélioration est due à la mise en ?uvre de systèmes de sécurité tels que TBL1+ ou encore le système européen de contrôle des trains (ETCS). (Belga)

Il y a eu 13 violations de signaux de plus sur les voies principales en 2021, par rapport à l'année précédente. En 2020, 59 dépassements ont été comptabilisés. Selon Infrabel, cette augmentation est en partie liée à la crise sanitaire. En 2020, les trains ont en effet parcouru moins de kilomètres. La probabilité qu'un train passe au feu rouge était donc aussi proportionnellement plus faible. En 2019, 85 trains ont franchi un signal rouge. L'an dernier, les dépassements de signaux n'ont pas entraîné d'accidents et n'ont fait aucune victime. "Le nombre de situations potentiellement dangereuses a diminué et c'est très positif", explique le porte-parole d'Infrabel, Frédéric Petit. Une situation dangereuse ne se présente pas à chaque fois qu'un train franchit un signal rouge, selon lui. Cela ne se produit que lorsqu'un train traverse une autre voie, par exemple. L'année dernière, 18 des 72 franchissements de signaux étaient potentiellement dangereux, soit dans 25 % des cas. "C'est le niveau le plus bas jamais atteint", indique M. Petit. En 2020, ce pourcentage s'élevait à 36 %. Selon le gestionnaire de l'infrastructure ferroviaire, cette amélioration est due à la mise en ?uvre de systèmes de sécurité tels que TBL1+ ou encore le système européen de contrôle des trains (ETCS). (Belga)