Environ 600 personnes ont participé sous le soleil à cette manifestation, alors que l'homosexualité demeure illégale en Birmanie. "Les membres de la communauté LGBT, en particulier les jeunes, sont aujourd'hui plus courageux et ont moins peur de se montrer", constate Hla Myat Tun, responsable de l'organisation &Proud à la tête de cette parade et d'autres événements dans le pays. L'année dernière avait constitué un tournant, quand les autorités avaient accepté pour la première fois qu'un rassemblement LGBT se tienne dans un parc public. Environ 12.000 personnes avaient participé. Galvanisés par ce succès, les organisateurs avaient décidé cette année d'appeler officiellement leur événement "Pride", bien que les conditions ne soient pas encore réunies pour une véritable parade au grand jour dans les rues de Rangoun. Des affiches présentant des couples gays avaient en amont été placardées dans la ville pour annoncer la tenue du festival. La parade nautique de deux heures sur le fleuve était l'un des premiers d'une série d'événements organisés lors de ce festival d'une dizaine de jours, qui compte aussi des projections de films, des débats et des conférences, dont certains hébergés à l'Institut français de Birmanie. (Belga)

Environ 600 personnes ont participé sous le soleil à cette manifestation, alors que l'homosexualité demeure illégale en Birmanie. "Les membres de la communauté LGBT, en particulier les jeunes, sont aujourd'hui plus courageux et ont moins peur de se montrer", constate Hla Myat Tun, responsable de l'organisation &Proud à la tête de cette parade et d'autres événements dans le pays. L'année dernière avait constitué un tournant, quand les autorités avaient accepté pour la première fois qu'un rassemblement LGBT se tienne dans un parc public. Environ 12.000 personnes avaient participé. Galvanisés par ce succès, les organisateurs avaient décidé cette année d'appeler officiellement leur événement "Pride", bien que les conditions ne soient pas encore réunies pour une véritable parade au grand jour dans les rues de Rangoun. Des affiches présentant des couples gays avaient en amont été placardées dans la ville pour annoncer la tenue du festival. La parade nautique de deux heures sur le fleuve était l'un des premiers d'une série d'événements organisés lors de ce festival d'une dizaine de jours, qui compte aussi des projections de films, des débats et des conférences, dont certains hébergés à l'Institut français de Birmanie. (Belga)