Depuis la sixième réforme de l'Etat, cette compétence a été transférée aux Régions. Seule la Flandre l'avait jusqu'à présent effectivement reprise au sein de son administration fiscale. Bruxelles, de son côté, devrait le faire dès 2018. Début de l'année prochaine, peut-être en mars, le gouvernement de Willy Borsus devrait préaviser le fédéral qu'endéans les deux ans, l'administration fiscale wallonne reprendra la compétence. Elle aura donc deux ans (voire trois, si nécessaire) pour mettre en place les équipes et le système informatique nécessaire à la perception du précompte immobilier par ses services. Cela ne changera à priori rien pour les contribuables wallons. La transition devra s'effectuer sans que le citoyen ne soit impacté. La continuité du service devra être assurée. (Belga)

Depuis la sixième réforme de l'Etat, cette compétence a été transférée aux Régions. Seule la Flandre l'avait jusqu'à présent effectivement reprise au sein de son administration fiscale. Bruxelles, de son côté, devrait le faire dès 2018. Début de l'année prochaine, peut-être en mars, le gouvernement de Willy Borsus devrait préaviser le fédéral qu'endéans les deux ans, l'administration fiscale wallonne reprendra la compétence. Elle aura donc deux ans (voire trois, si nécessaire) pour mettre en place les équipes et le système informatique nécessaire à la perception du précompte immobilier par ses services. Cela ne changera à priori rien pour les contribuables wallons. La transition devra s'effectuer sans que le citoyen ne soit impacté. La continuité du service devra être assurée. (Belga)