Selon le cabinet du secrétaire d'Etat en charge du Service de l'Incendie et de l'Aide Médicale Urgente (SIAMU), Pascal Smet, la solution trouvée permet le maintien des salaires des hommes du feu. La Région s'engage à modifier le statut pécuniaire des pompiers pour 2020 et à payer 10,6 millions d'euros pour apurer le contentieux. Le texte approuvé jeudi par le gouvernement supprime la prime de garde (soumise à l'ONNS) et la remplace par une prime d'opérationnalité (non soumise à l'ONSS). La différence de montant entre les deux primes est compensée par une augmentation des barèmes. Afin de répondre aux interrogations, le nouveau gouvernement recherchait une formule qui réponde aux objections de l'ONSS et permette le maintien intégral des salaires pour l'ensemble des pompiers. "Nous avons trouvé la solution. Personne ne devait perdre dans ce nouveau dispositif. Nous nous mettons en règle vis-à-vis de l'ONSS tout en limitant l'impact sur le budget. L'ensemble des primes a été revu et homogénéisé pour être simplifié. Je suis satisfait du dialogue et de la discrétion qui ont prévalu dans ce dossier pour parvenir à une solution", a commenté Pascal Smet (one.brussels- sp.a) à la sortie du conseil des ministres. Le statut pécuniaire des pompiers sera modifié en conséquence pour le 1er janvier 2020. (Belga)

Selon le cabinet du secrétaire d'Etat en charge du Service de l'Incendie et de l'Aide Médicale Urgente (SIAMU), Pascal Smet, la solution trouvée permet le maintien des salaires des hommes du feu. La Région s'engage à modifier le statut pécuniaire des pompiers pour 2020 et à payer 10,6 millions d'euros pour apurer le contentieux. Le texte approuvé jeudi par le gouvernement supprime la prime de garde (soumise à l'ONNS) et la remplace par une prime d'opérationnalité (non soumise à l'ONSS). La différence de montant entre les deux primes est compensée par une augmentation des barèmes. Afin de répondre aux interrogations, le nouveau gouvernement recherchait une formule qui réponde aux objections de l'ONSS et permette le maintien intégral des salaires pour l'ensemble des pompiers. "Nous avons trouvé la solution. Personne ne devait perdre dans ce nouveau dispositif. Nous nous mettons en règle vis-à-vis de l'ONSS tout en limitant l'impact sur le budget. L'ensemble des primes a été revu et homogénéisé pour être simplifié. Je suis satisfait du dialogue et de la discrétion qui ont prévalu dans ce dossier pour parvenir à une solution", a commenté Pascal Smet (one.brussels- sp.a) à la sortie du conseil des ministres. Le statut pécuniaire des pompiers sera modifié en conséquence pour le 1er janvier 2020. (Belga)