Parmi l'ensemble des animaux utilisés, on retrouve trois catégories plus importantes: les rongeurs (98%), les oiseaux (1,25%) et les poissons (0,35%). "En 2019, 195 animaux agricoles, 6 lapins et 2 amphibiens, ont été utilisés dans la Région de Bruxelles-Capitale. Aucun primate non humain, carnivore, équidé, reptile ou céphalopode n'a été utilisé", précise le département dans sa note. Les projets scientifiques pour lesquels les animaux ont été utilisés en 2019 en Région de Bruxelles-Capitale appartiennent essentiellement au domaine de la recherche fondamentale (76,84% des animaux utilisés) et des recherches translationnelles et appliquées (11,89%), c'est-à-dire des recherches qui utilisent la méthodologie et les connaissances scientifiques pour élaborer des produits et des méthodes qui peuvent être utilisées dans la pratique. Les expériences de recherche fondamentale concernent principalement les études en oncologie (39,60%) et le système immunitaire (21,28%). Dans le domaine des recherches translationnelles et appliquées, les principaux domaines sont le cancer humain (27,80%) et le diagnostic des maladies (18,10%). "Chaque année, les établissements agréés utilisant des animaux d'expérience doivent fournir des statistiques sur le nombre d'animaux utilisés pour des expériences au cours de l'année précédente au département du bien-être animal de Bruxelles Environnement. (Belga)

Parmi l'ensemble des animaux utilisés, on retrouve trois catégories plus importantes: les rongeurs (98%), les oiseaux (1,25%) et les poissons (0,35%). "En 2019, 195 animaux agricoles, 6 lapins et 2 amphibiens, ont été utilisés dans la Région de Bruxelles-Capitale. Aucun primate non humain, carnivore, équidé, reptile ou céphalopode n'a été utilisé", précise le département dans sa note. Les projets scientifiques pour lesquels les animaux ont été utilisés en 2019 en Région de Bruxelles-Capitale appartiennent essentiellement au domaine de la recherche fondamentale (76,84% des animaux utilisés) et des recherches translationnelles et appliquées (11,89%), c'est-à-dire des recherches qui utilisent la méthodologie et les connaissances scientifiques pour élaborer des produits et des méthodes qui peuvent être utilisées dans la pratique. Les expériences de recherche fondamentale concernent principalement les études en oncologie (39,60%) et le système immunitaire (21,28%). Dans le domaine des recherches translationnelles et appliquées, les principaux domaines sont le cancer humain (27,80%) et le diagnostic des maladies (18,10%). "Chaque année, les établissements agréés utilisant des animaux d'expérience doivent fournir des statistiques sur le nombre d'animaux utilisés pour des expériences au cours de l'année précédente au département du bien-être animal de Bruxelles Environnement. (Belga)