"Le président de la République salue le travail de mémoire conduit par les rescapés et a souhaité que la date du 7 avril soit désormais une journée de commémoration du génocide des Tutsi", selon un communiqué de la présidence française. Officiellement, le président français, également invité par la présidence de Paul Kagame, a décliné l'invitation aux commémorations pour des raisons d'agenda. Son absence est une déception pour les Rwandais, qui espéraient le voir exprimer des excuses de la France pour son rôle en 1994. La France est accusée par le pouvoir rwandais d'avoir été complice du régime hutu responsable du génocide, voire d'avoir pris une part active aux massacres, ce qu'elle a toujours nié. La polémique empoisonne depuis des années les relations entre les deux pays. (Belga)

"Le président de la République salue le travail de mémoire conduit par les rescapés et a souhaité que la date du 7 avril soit désormais une journée de commémoration du génocide des Tutsi", selon un communiqué de la présidence française. Officiellement, le président français, également invité par la présidence de Paul Kagame, a décliné l'invitation aux commémorations pour des raisons d'agenda. Son absence est une déception pour les Rwandais, qui espéraient le voir exprimer des excuses de la France pour son rôle en 1994. La France est accusée par le pouvoir rwandais d'avoir été complice du régime hutu responsable du génocide, voire d'avoir pris une part active aux massacres, ce qu'elle a toujours nié. La polémique empoisonne depuis des années les relations entre les deux pays. (Belga)