La "mission Mars des Émirats" (Emirates Mars Mission) s'inscrit dans le projet de ce riche pays du Golfe pour s'affirmer comme une puissance scientifique et spatiale, en devenant le premier pays arabe à mettre une sonde sans pilote, appelée "Hope", en orbite autour de la planète rouge. "Le monde assistera au lancement de la sonde 'Hope' dans l'espace le mercredi 15 juillet 2020 à 00h51 (22h51 heure belge) depuis le centre spatial japonais Tanegashima", a indiqué l'agence WAM. "Le compte à rebours du lancement commence après le transfert réussi de la sonde des Émirats vers le Japon, au cours d'un voyage qui a duré plus de 83 heures par terre, air et mer", a-t-elle ajouté. La ministre des Sciences avancées, Sarah bent Youssef al-Amiri, également responsable adjointe de la "mission Mars", a insisté sur "l'engagement" des autorités à poursuivre ce projet malgré "le contexte de la pandémie mondiale" de nouveau coronavirus. "Nous sommes impatients de célébrer collectivement l'arrivée de la sonde sur Mars en février 2021", a insisté la ministre, citée par WAM, précisant que cette date coïncide avec le 50e anniversaire de la naissance des Émirats en tant que fédération de sept membres, dont Abou Dhabi et Dubaï. En septembre 2019, Hazza al-Mansouri est entré dans l'histoire en devenant le premier Emirati à voyager dans l'espace. À 35 ans, ce pilote de chasse est aussi le premier astronaute d'un pays arabe à avoir foulé la Station spatiale internationale (ISS). À long terme, les Émirats envisagent de construire une "Cité des sciences" pour créer les conditions de vie sur Mars en prévision de l'établissement d'une colonie humaine sur la planète rouge d'ici 2117. (Belga)

La "mission Mars des Émirats" (Emirates Mars Mission) s'inscrit dans le projet de ce riche pays du Golfe pour s'affirmer comme une puissance scientifique et spatiale, en devenant le premier pays arabe à mettre une sonde sans pilote, appelée "Hope", en orbite autour de la planète rouge. "Le monde assistera au lancement de la sonde 'Hope' dans l'espace le mercredi 15 juillet 2020 à 00h51 (22h51 heure belge) depuis le centre spatial japonais Tanegashima", a indiqué l'agence WAM. "Le compte à rebours du lancement commence après le transfert réussi de la sonde des Émirats vers le Japon, au cours d'un voyage qui a duré plus de 83 heures par terre, air et mer", a-t-elle ajouté. La ministre des Sciences avancées, Sarah bent Youssef al-Amiri, également responsable adjointe de la "mission Mars", a insisté sur "l'engagement" des autorités à poursuivre ce projet malgré "le contexte de la pandémie mondiale" de nouveau coronavirus. "Nous sommes impatients de célébrer collectivement l'arrivée de la sonde sur Mars en février 2021", a insisté la ministre, citée par WAM, précisant que cette date coïncide avec le 50e anniversaire de la naissance des Émirats en tant que fédération de sept membres, dont Abou Dhabi et Dubaï. En septembre 2019, Hazza al-Mansouri est entré dans l'histoire en devenant le premier Emirati à voyager dans l'espace. À 35 ans, ce pilote de chasse est aussi le premier astronaute d'un pays arabe à avoir foulé la Station spatiale internationale (ISS). À long terme, les Émirats envisagent de construire une "Cité des sciences" pour créer les conditions de vie sur Mars en prévision de l'établissement d'une colonie humaine sur la planète rouge d'ici 2117. (Belga)