La compagnie, la plus importante du Moyen-Orient, utilisera pour cela sa flotte d'avions cargo et d'avions de transport de voyageurs, a indiqué à l'AFP Nabil al-Morr, chef adjoint de la division cargo d'Emirates. "L'idée est de pouvoir assurer des livraisons sur une base quotidienne" aux pays qui auront besoin de ces vaccins et dont certains ne peuvent pas les stocker, a-t-il expliqué. "La plupart des pays ont un problème de stockage alors que nous avons cette capacité", a ajouté M. Morr, ajoutant que l'initiative concerne la plupart des pays en développement au Moyen-Orient, en Afrique et dans le sous continent indien. Dimanche, Dubaï a annoncé le lancement d'une initiative pour "accélérer" la distribution des vaccins contre le coronavirus à travers le monde, après que l'OMS a appelé à ne pas abandonner les Etats les plus pauvres. Depuis le début de la pandémie, les Emirats arabes unis, riche pays du Golfe composé de sept membres dont Dubaï et qui cherche à étendre son influence diplomatique, a largement communiqué sur son assistance humanitaire internationale. Selon les autorités, l'initiative va utiliser la compagnie aérienne Emirates, le réseau international de ports de DP World ou encore les aéroports de cette cité-Etat. L'initiative s'inscrit, selon le gouvernement, dans les efforts de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et de son système Covax destiné distribuer équitablement des vaccins anti-Covid. Vendredi, le chef de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, a appelé à ne pas "garder les vaccins pour nous", réclamant plus de solidarité des pays riches envers les moins favorisés. Les Emirats, qui ont connu une augmentation des contaminations, ont été parmi les premiers à lancer en décembre une vaste campagne de vaccination de sa population de près de 10 millions d'habitants. Avec plus de trois millions de doses administrées, ils se classent deuxième derrière Israël en termes de pourcentage de la population vaccinée, estime le site allemand de recueil de données Statista. (Belga)

La compagnie, la plus importante du Moyen-Orient, utilisera pour cela sa flotte d'avions cargo et d'avions de transport de voyageurs, a indiqué à l'AFP Nabil al-Morr, chef adjoint de la division cargo d'Emirates. "L'idée est de pouvoir assurer des livraisons sur une base quotidienne" aux pays qui auront besoin de ces vaccins et dont certains ne peuvent pas les stocker, a-t-il expliqué. "La plupart des pays ont un problème de stockage alors que nous avons cette capacité", a ajouté M. Morr, ajoutant que l'initiative concerne la plupart des pays en développement au Moyen-Orient, en Afrique et dans le sous continent indien. Dimanche, Dubaï a annoncé le lancement d'une initiative pour "accélérer" la distribution des vaccins contre le coronavirus à travers le monde, après que l'OMS a appelé à ne pas abandonner les Etats les plus pauvres. Depuis le début de la pandémie, les Emirats arabes unis, riche pays du Golfe composé de sept membres dont Dubaï et qui cherche à étendre son influence diplomatique, a largement communiqué sur son assistance humanitaire internationale. Selon les autorités, l'initiative va utiliser la compagnie aérienne Emirates, le réseau international de ports de DP World ou encore les aéroports de cette cité-Etat. L'initiative s'inscrit, selon le gouvernement, dans les efforts de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et de son système Covax destiné distribuer équitablement des vaccins anti-Covid. Vendredi, le chef de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, a appelé à ne pas "garder les vaccins pour nous", réclamant plus de solidarité des pays riches envers les moins favorisés. Les Emirats, qui ont connu une augmentation des contaminations, ont été parmi les premiers à lancer en décembre une vaste campagne de vaccination de sa population de près de 10 millions d'habitants. Avec plus de trois millions de doses administrées, ils se classent deuxième derrière Israël en termes de pourcentage de la population vaccinée, estime le site allemand de recueil de données Statista. (Belga)