Neuf suspects, six majeurs et trois mineurs, ont été interpellés dans le cadre de l'enquête concernant les émeutes qui ont éclaté le 11 novembre dernier dans le centre de Bruxelles à la suite de la qualification de l'équipe du Maroc pour la prochaine Coupe du monde de football.

L'un d'entre eux a été placé lundi sous mandat d'arrêt et cinq autres sont convoqués par procès-verbal à l'audience correctionnelle du 5 janvier 2018. Les trois mineurs font, eux, l'objet d'une procédure de type protectionnelle, indique mardi le parquet de Bruxelles, qui précise que ce bilan judiciaire est provisoire.

A la suite d'analyse d'images de vidéosurveillance et d'autres images en possession des forces de l'ordre, la zone de police de Bruxelles-Capitale-Ixelles a pu identifier et arrêter six majeurs et trois mineurs. Ils ont été interpellés pour vol avec effraction, destruction de constructions, menaces écrites et utilisation de technique de communication afin de commettre des dommages. La rébellion, la rébellion armée à plusieurs et les dégradations volontaires de biens mobiliers comptent également parmi les infractions retenues à leur encontre.

Les services de police ont en outre pu identifier dix autres individus qui se seraient rendus coupables de faits infractionnels et dont l'interpellation devrait avoir lieu dans les jours à venir.

Enfin, la zone de police de Bruxelles-Capitale-Ixelles a pu isoler 21 autres portraits de suspects dont l'identification est actuellement en cours.

Place de la Monnaie: un 5e mineur suspect interpellé, deux autres identifiés

Par ailleurs, un cinquième suspect mineur d'âge, né en 2001 et déjà connu du tribunal de la jeunesse, a été interpellé mardi dans le cadre de l'enquête sur les incidents survenus mercredi dernier place de la Monnaie, indique le parquet de Bruxelles, qui a demandé son placement en IPPJ fermée.

Deux autres suspects, eux aussi mineurs d'âge, ont également été identifiés par la police mais doivent encore être interpellés.

Quatre mineurs avaient déjà été interpellés en flagrant délit et font depuis lors l'objet de mesures protectionnelles.

Le cinquième mineur a été interpellé mardi et est soupçonné de vol à l'aide de violences ou menaces, avec effraction, en bande et de destruction totale ou partielle de magasin. Il a également été interpellé pour destructions de véhicules avec violences ou menaces en bande, port d'arme prohibée par destination et rébellion armée à plusieurs.

D'après le parquet, le jeune homme a notamment pillé la chocolaterie Galler située non loin de là et il est l'une des personnes qui ont été filmées en train de sauter sur le toit d'une voiture.

Le parquet de Bruxelles a demandé le placement du suspect en IPPJ fermée et le juge de la jeunesse prendra une décision relative à ce dossier ce mardi.

Enfin, la zone de police de Bruxelles-Capitale-Ixelles a pu isoler cinq autres portraits de suspects dont l'identification est actuellement en cours.

Neuf suspects, six majeurs et trois mineurs, ont été interpellés dans le cadre de l'enquête concernant les émeutes qui ont éclaté le 11 novembre dernier dans le centre de Bruxelles à la suite de la qualification de l'équipe du Maroc pour la prochaine Coupe du monde de football.L'un d'entre eux a été placé lundi sous mandat d'arrêt et cinq autres sont convoqués par procès-verbal à l'audience correctionnelle du 5 janvier 2018. Les trois mineurs font, eux, l'objet d'une procédure de type protectionnelle, indique mardi le parquet de Bruxelles, qui précise que ce bilan judiciaire est provisoire.A la suite d'analyse d'images de vidéosurveillance et d'autres images en possession des forces de l'ordre, la zone de police de Bruxelles-Capitale-Ixelles a pu identifier et arrêter six majeurs et trois mineurs. Ils ont été interpellés pour vol avec effraction, destruction de constructions, menaces écrites et utilisation de technique de communication afin de commettre des dommages. La rébellion, la rébellion armée à plusieurs et les dégradations volontaires de biens mobiliers comptent également parmi les infractions retenues à leur encontre. Les services de police ont en outre pu identifier dix autres individus qui se seraient rendus coupables de faits infractionnels et dont l'interpellation devrait avoir lieu dans les jours à venir. Enfin, la zone de police de Bruxelles-Capitale-Ixelles a pu isoler 21 autres portraits de suspects dont l'identification est actuellement en cours.Par ailleurs, un cinquième suspect mineur d'âge, né en 2001 et déjà connu du tribunal de la jeunesse, a été interpellé mardi dans le cadre de l'enquête sur les incidents survenus mercredi dernier place de la Monnaie, indique le parquet de Bruxelles, qui a demandé son placement en IPPJ fermée.Deux autres suspects, eux aussi mineurs d'âge, ont également été identifiés par la police mais doivent encore être interpellés.Quatre mineurs avaient déjà été interpellés en flagrant délit et font depuis lors l'objet de mesures protectionnelles.Le cinquième mineur a été interpellé mardi et est soupçonné de vol à l'aide de violences ou menaces, avec effraction, en bande et de destruction totale ou partielle de magasin. Il a également été interpellé pour destructions de véhicules avec violences ou menaces en bande, port d'arme prohibée par destination et rébellion armée à plusieurs. D'après le parquet, le jeune homme a notamment pillé la chocolaterie Galler située non loin de là et il est l'une des personnes qui ont été filmées en train de sauter sur le toit d'une voiture. Le parquet de Bruxelles a demandé le placement du suspect en IPPJ fermée et le juge de la jeunesse prendra une décision relative à ce dossier ce mardi. Enfin, la zone de police de Bruxelles-Capitale-Ixelles a pu isoler cinq autres portraits de suspects dont l'identification est actuellement en cours.