La police "est extrêmement bien formée et était prête". "Elle a gardé son sang-froid et a donc pu réagir rapidement, ce qui a permis de limiter les dégâts, même si ceux-ci sont évidemment de trop pour les personnes qui les subissent", indique le bourgmestre dans une réaction à Belga. La priorité des forces de l'ordre dans ce genre de situation est de "rétablir l'ordre", rappelle-t-il, après que plusieurs critiques ont circulé dans les médias sur le manque de rapidité d'intervention des policiers dans les magasins pillés. Philippe Close a la ferme intention de demander au parquet de poursuivre les fauteurs de troubles. "Le football doit rester une fête, et je suis toujours ouvert à des fêtes à la Bourse. Or ce qui s'est passé n'est pas une fête, mais de la casse." Des émeutes, impliquant environ 300 personnes, ont éclaté à Bruxelles samedi soir, quelques minutes après la qualification de l'équipe nationale marocaine de football pour la prochaine Coupe du monde en Russie. (Belga)

La police "est extrêmement bien formée et était prête". "Elle a gardé son sang-froid et a donc pu réagir rapidement, ce qui a permis de limiter les dégâts, même si ceux-ci sont évidemment de trop pour les personnes qui les subissent", indique le bourgmestre dans une réaction à Belga. La priorité des forces de l'ordre dans ce genre de situation est de "rétablir l'ordre", rappelle-t-il, après que plusieurs critiques ont circulé dans les médias sur le manque de rapidité d'intervention des policiers dans les magasins pillés. Philippe Close a la ferme intention de demander au parquet de poursuivre les fauteurs de troubles. "Le football doit rester une fête, et je suis toujours ouvert à des fêtes à la Bourse. Or ce qui s'est passé n'est pas une fête, mais de la casse." Des émeutes, impliquant environ 300 personnes, ont éclaté à Bruxelles samedi soir, quelques minutes après la qualification de l'équipe nationale marocaine de football pour la prochaine Coupe du monde en Russie. (Belga)