"Une action urgente est nécessaire dans ces quartiers. A seulement deux rues de la Grand Place, le quartier est en proie à des gangs de rue. Présence de dealers, scènes de harcèlement de rue, vols et cambriolages sont monnaie courante. Pourquoi le Collège de la Ville a-t-il laissé la situation dégénérer", demande Mme Debaets. "Y avait-il suffisamment de policiers disponibles? La coopération avec les autres zones a-t-elle été harmonieuse? Pourquoi n'étaient-ils pas plus rapidement sur place? Pourquoi n'a-t-on procédé à aucune arrestation? A défaut d'arrestation, ne sera-t-il pas très difficile de traduire en justice les coupables et de les punir sévèrement?", questionne la conseillère d'opposition, qui se dit par ailleurs "heureuse que ces faits ont aussi été fortement dénoncés au sein de la communauté marocaine". Le bourgmestre de Bruxelles Philippe Close (PS) a pour sa part assuré que la réaction policière avait été professionnelle et rapide. L'échevin des Sports Alain Courtois (MR) a promis des sanctions contre les fauteurs de troubles et des indemnisations pour les victimes. (Belga)

"Une action urgente est nécessaire dans ces quartiers. A seulement deux rues de la Grand Place, le quartier est en proie à des gangs de rue. Présence de dealers, scènes de harcèlement de rue, vols et cambriolages sont monnaie courante. Pourquoi le Collège de la Ville a-t-il laissé la situation dégénérer", demande Mme Debaets. "Y avait-il suffisamment de policiers disponibles? La coopération avec les autres zones a-t-elle été harmonieuse? Pourquoi n'étaient-ils pas plus rapidement sur place? Pourquoi n'a-t-on procédé à aucune arrestation? A défaut d'arrestation, ne sera-t-il pas très difficile de traduire en justice les coupables et de les punir sévèrement?", questionne la conseillère d'opposition, qui se dit par ailleurs "heureuse que ces faits ont aussi été fortement dénoncés au sein de la communauté marocaine". Le bourgmestre de Bruxelles Philippe Close (PS) a pour sa part assuré que la réaction policière avait été professionnelle et rapide. L'échevin des Sports Alain Courtois (MR) a promis des sanctions contre les fauteurs de troubles et des indemnisations pour les victimes. (Belga)