Le dossier des viseurs, l'an dernier, ne concernait qu'un usage civil, a répété le porte-parole, interrogé par Belga. "Le problème ne se pose donc pas du côté flamand, et ne doit donc pas non plus être discuté avec les entités fédérées" dans leur ensemble, selon lui. Pour M. Bourgeois (N-VA), un embargo ne pourrait intervenir que s'il est décidé au niveau européen afin d'être efficace. C'est également la position du gouvernement wallon, comme l'a confirmé à Belga le porte-parole du ministre-président Paul Magnette (PS). La Flandre a renforcé dernièrement son décret sur les licences d'armes et dispose désormais d'une législation "parmi les plus strictes d'Europe à cet égard", selon le cabinet Bourgeois. Là encore, le cabinet Magnette fait valoir le même argument pour la législation wallonne. (Belga)

Le dossier des viseurs, l'an dernier, ne concernait qu'un usage civil, a répété le porte-parole, interrogé par Belga. "Le problème ne se pose donc pas du côté flamand, et ne doit donc pas non plus être discuté avec les entités fédérées" dans leur ensemble, selon lui. Pour M. Bourgeois (N-VA), un embargo ne pourrait intervenir que s'il est décidé au niveau européen afin d'être efficace. C'est également la position du gouvernement wallon, comme l'a confirmé à Belga le porte-parole du ministre-président Paul Magnette (PS). La Flandre a renforcé dernièrement son décret sur les licences d'armes et dispose désormais d'une législation "parmi les plus strictes d'Europe à cet égard", selon le cabinet Bourgeois. Là encore, le cabinet Magnette fait valoir le même argument pour la législation wallonne. (Belga)