La demande d'Els Clottemans, qui a toujours nié les faits, sera examinée mardi prochain par le tribunal d'application des peines, alors qu'elle a purgé un tiers de sa peine. La question se pose dès lors si la femme originaire de Ternat sera prête à admettre le meurtre d'Els Van Doren devant le tribunal pénal, alors qu'il est généralement attendu d'un condamné qu'il fasse preuve de contrition pour obtenir une libération anticipée. (Belga)