La reine a accueilli, débout et sans masque, le sultan Haitham ben Tarek et son épouse dans un salon du château de Windsor, à l'ouest de Londres. Elle lui a serré la main sans gants, selon les images de cette rencontre. L'état de santé de la souveraine, qui règne depuis près de 70 ans, inquiète depuis qu'elle a été mise au repos par ses médecins le 20 octobre et a passé une nuit à l'hôpital pour des examens "préliminaires" dont la nature n'a jamais été précisée. Elle a depuis considérablement réduit ses activités et notamment annulé sa présence à la conférence sur le climat COP26 en Ecosse. Elle tient la plupart de ses audiences par visioconférence. Alors que le Royaume-Uni connaît actuellement une flambée des cas du variant Omicron du coronavirus, la reine doit participer mardi prochain à Windsor à un grand déjeuner de Noël avec des membres de sa famille réunissant 50 personnes, selon le tabloïd The Sun. Cet événement, premier de ce type depuis la mort en avril de son époux le prince Philip, risque cependant d'être annulé jusqu'au dernier moment selon le journal. Le gouvernement recommande désormais le télétravail et de nombreuses "Christmas Parties" organisées en fin d'année par les entreprises ou organisations ont été annulées, au grand dam des professionnels de la restauration. (Belga)

La reine a accueilli, débout et sans masque, le sultan Haitham ben Tarek et son épouse dans un salon du château de Windsor, à l'ouest de Londres. Elle lui a serré la main sans gants, selon les images de cette rencontre. L'état de santé de la souveraine, qui règne depuis près de 70 ans, inquiète depuis qu'elle a été mise au repos par ses médecins le 20 octobre et a passé une nuit à l'hôpital pour des examens "préliminaires" dont la nature n'a jamais été précisée. Elle a depuis considérablement réduit ses activités et notamment annulé sa présence à la conférence sur le climat COP26 en Ecosse. Elle tient la plupart de ses audiences par visioconférence. Alors que le Royaume-Uni connaît actuellement une flambée des cas du variant Omicron du coronavirus, la reine doit participer mardi prochain à Windsor à un grand déjeuner de Noël avec des membres de sa famille réunissant 50 personnes, selon le tabloïd The Sun. Cet événement, premier de ce type depuis la mort en avril de son époux le prince Philip, risque cependant d'être annulé jusqu'au dernier moment selon le journal. Le gouvernement recommande désormais le télétravail et de nombreuses "Christmas Parties" organisées en fin d'année par les entreprises ou organisations ont été annulées, au grand dam des professionnels de la restauration. (Belga)