"Ce qui s'est produit dépasse l'entendement et, selon les experts météo, c'était totalement imprévisible", a indiqué Elio Di Rupo, qui tient à faire passer un message à la population. "La vague de solidarité née après cette catastrophe est extraordinaire. Mais aujourd'hui, nous demandons à la population de ne plus faire de dons de vêtements ou autres meubles. Ce dont les sinistrés ont besoin, c'est d'argent. Un compte a été ouvert par la ville à cet effet et nous demandons à tous ceux qui souhaitent aider et se rendre utiles, de faire un don sur ce compte", a exhorté le ministre-président. Elio Di Rupo a insisté sur le caractère inouï de cette catastrophe: "sur 262 communes wallonnes, 240 ont été touchées, à des niveaux divers, par les inondations. Les dégâts vont se chiffrer en centaines de millions d'euros voire en milliards. Il va donc falloir de l'argent et beaucoup d'organisation", a-t-il prévenu. Le chef du gouvernement wallon a assuré que l'exécutif serait aux côtés des citoyens et que tout serait mis en oeuvre en ce sens. (Belga)

"Ce qui s'est produit dépasse l'entendement et, selon les experts météo, c'était totalement imprévisible", a indiqué Elio Di Rupo, qui tient à faire passer un message à la population. "La vague de solidarité née après cette catastrophe est extraordinaire. Mais aujourd'hui, nous demandons à la population de ne plus faire de dons de vêtements ou autres meubles. Ce dont les sinistrés ont besoin, c'est d'argent. Un compte a été ouvert par la ville à cet effet et nous demandons à tous ceux qui souhaitent aider et se rendre utiles, de faire un don sur ce compte", a exhorté le ministre-président. Elio Di Rupo a insisté sur le caractère inouï de cette catastrophe: "sur 262 communes wallonnes, 240 ont été touchées, à des niveaux divers, par les inondations. Les dégâts vont se chiffrer en centaines de millions d'euros voire en milliards. Il va donc falloir de l'argent et beaucoup d'organisation", a-t-il prévenu. Le chef du gouvernement wallon a assuré que l'exécutif serait aux côtés des citoyens et que tout serait mis en oeuvre en ce sens. (Belga)