Jeudi soir, L'Echo et Le Soir indiquaient que les groupes Tessenderlo, Luminus et Eneco avaient également fait acte de candidature pour le CRM. Tessenderlo a candidaté pour une centrale à Tessenderlo (Limbourg). Luminus a déposé son projet de centrale à Seraing (province de Liège), mais a renoncé à son projet à Wondelgem-Gand (Flandre orientale). Pour sa part, le groupe Eneco a confirmé qu'il prenait part aux enchères avec son projet de centrale à Manage (Hainaut). Une loi de 2003 a fixé l'échéance de sortie du nucléaire en 2025 et une loi de 2015 l'a confirmée. Dans ce contexte, le fédéral envisage la construction de nouvelles centrales au gaz - pour une puissance totale de 2,4 GW. Selon Elia, le CRM vise à compenser, via des enchères, les détenteurs de capacité électrique pour la partie de leurs investissements et de leurs coûts qui ne sont pas compensés par leurs revenus. Cette compensation devrait permettre que les capacités actuelles et futures soient disponibles sur le marché afin d'éviter tout problème de sécurité. Fin août, la Commission européenne avait donné son feu vert au mécanisme. Après le dépôt des enchères, un algorithme sélectionnera les offres soumissionnées répondant à la demande. Le Contrat de Capacité du CRM sera automatiquement proposé au candidat retenu dans l'enchère. Un rendez-vous attend ensuite l'équipe De Croo au mois de novembre. Un rapport doit montrer si la sécurité d'approvisionnement en électricité du pays peut être garantie. Si "un problème inattendu" est constaté, "le gouvernement prendra des mesures adéquates comme l'ajustement du calendrier légal pour une capacité pouvant aller jusqu'à 2 GW", prévoit l'accord de la Vivaldi, c'est-à-dire la prolongation de Doel 4 et Tihange 3. (Belga)

Jeudi soir, L'Echo et Le Soir indiquaient que les groupes Tessenderlo, Luminus et Eneco avaient également fait acte de candidature pour le CRM. Tessenderlo a candidaté pour une centrale à Tessenderlo (Limbourg). Luminus a déposé son projet de centrale à Seraing (province de Liège), mais a renoncé à son projet à Wondelgem-Gand (Flandre orientale). Pour sa part, le groupe Eneco a confirmé qu'il prenait part aux enchères avec son projet de centrale à Manage (Hainaut). Une loi de 2003 a fixé l'échéance de sortie du nucléaire en 2025 et une loi de 2015 l'a confirmée. Dans ce contexte, le fédéral envisage la construction de nouvelles centrales au gaz - pour une puissance totale de 2,4 GW. Selon Elia, le CRM vise à compenser, via des enchères, les détenteurs de capacité électrique pour la partie de leurs investissements et de leurs coûts qui ne sont pas compensés par leurs revenus. Cette compensation devrait permettre que les capacités actuelles et futures soient disponibles sur le marché afin d'éviter tout problème de sécurité. Fin août, la Commission européenne avait donné son feu vert au mécanisme. Après le dépôt des enchères, un algorithme sélectionnera les offres soumissionnées répondant à la demande. Le Contrat de Capacité du CRM sera automatiquement proposé au candidat retenu dans l'enchère. Un rendez-vous attend ensuite l'équipe De Croo au mois de novembre. Un rapport doit montrer si la sécurité d'approvisionnement en électricité du pays peut être garantie. Si "un problème inattendu" est constaté, "le gouvernement prendra des mesures adéquates comme l'ajustement du calendrier légal pour une capacité pouvant aller jusqu'à 2 GW", prévoit l'accord de la Vivaldi, c'est-à-dire la prolongation de Doel 4 et Tihange 3. (Belga)