"Cela va un peu durer je pense", a-t-il déclaré jeudi matin dans une émission radiophonique. "Il se peut que cela soit une formation complexe. Dans ce cas, les partis devront être autour de la table durant quelque semaines." Son parti libéral reste le premier parti des Pays-Bas, crédité de 33 sièges (contre 41 actuellement), et peut donc revendiquer un rôle de premier plan dans la formation du gouvernement. "Mais cela doit plaire au reste (de la classe politique, ndlr), et nous allons donc voir." Son parti est suivi par la formation d'extrême droite du député Geert Wilders qui peut compter sur 20 sièges des 150 que compte la chambre basse du Parlement néerlandais, selon les résultats partiels après le dépouillement des bulletins de vote de 366 sur 388 communes. (Belga)

"Cela va un peu durer je pense", a-t-il déclaré jeudi matin dans une émission radiophonique. "Il se peut que cela soit une formation complexe. Dans ce cas, les partis devront être autour de la table durant quelque semaines." Son parti libéral reste le premier parti des Pays-Bas, crédité de 33 sièges (contre 41 actuellement), et peut donc revendiquer un rôle de premier plan dans la formation du gouvernement. "Mais cela doit plaire au reste (de la classe politique, ndlr), et nous allons donc voir." Son parti est suivi par la formation d'extrême droite du député Geert Wilders qui peut compter sur 20 sièges des 150 que compte la chambre basse du Parlement néerlandais, selon les résultats partiels après le dépouillement des bulletins de vote de 366 sur 388 communes. (Belga)