La CDU/CSU de Mme Merkel a remporté le scrutin de dimanche avec quelque 33% des voix, le plus mauvais score enregistré par "l'Union" sous la férule de l'actuelle chancelière. La déconvenue est cependant bien plus cinglante pour le SPD, qui ne glanent que 20% des suffrages, soit la pire performance du parti depuis la Seconde Guerre mondiale. Prenant la parole devant les militants sociaux-démocrates, Martin Schulz a exclu de former une nouvelle coalition avec la CDU/CSU, estimant que le parti avait besoin d'une cure d'opposition après quatre années passées dans l'ombre de Mme Merkel. Les libéraux du FDP (10% des voix) et les écologiste de Grüne (9%) sont les autres partenaires de majorité putatifs de la CSU/CDU. (Belga)

La CDU/CSU de Mme Merkel a remporté le scrutin de dimanche avec quelque 33% des voix, le plus mauvais score enregistré par "l'Union" sous la férule de l'actuelle chancelière. La déconvenue est cependant bien plus cinglante pour le SPD, qui ne glanent que 20% des suffrages, soit la pire performance du parti depuis la Seconde Guerre mondiale. Prenant la parole devant les militants sociaux-démocrates, Martin Schulz a exclu de former une nouvelle coalition avec la CDU/CSU, estimant que le parti avait besoin d'une cure d'opposition après quatre années passées dans l'ombre de Mme Merkel. Les libéraux du FDP (10% des voix) et les écologiste de Grüne (9%) sont les autres partenaires de majorité putatifs de la CSU/CDU. (Belga)