Le SPD a été incapable de rallier une grosse partie de ses soutiens traditionnels, a estimé l'ancien président du Parlement européen, entouré de plusieurs caciques du parti à la mine sombre. Il a estimé que la percée historique de la formation d'extrême droite AfD prouve que le pays est toujours divisé par la crise migratoire qui frappe l'Europe et l'Allemagne depuis trois ans. M. Schulz a par ailleurs indiqué qu'il entendait demeurer leader du parti malgré cette défaite historique. Le SPD, parti qui a gouverné en coalition avec les chrétiens-démocrates d'Angela Merkel depuis 2013, a indiqué refuser d'entrer dans une nouveau gouvernement aux côtés de la chancelière. (Belga)

Le SPD a été incapable de rallier une grosse partie de ses soutiens traditionnels, a estimé l'ancien président du Parlement européen, entouré de plusieurs caciques du parti à la mine sombre. Il a estimé que la percée historique de la formation d'extrême droite AfD prouve que le pays est toujours divisé par la crise migratoire qui frappe l'Europe et l'Allemagne depuis trois ans. M. Schulz a par ailleurs indiqué qu'il entendait demeurer leader du parti malgré cette défaite historique. Le SPD, parti qui a gouverné en coalition avec les chrétiens-démocrates d'Angela Merkel depuis 2013, a indiqué refuser d'entrer dans une nouveau gouvernement aux côtés de la chancelière. (Belga)