L'AfD a réalisé dimanche une percée historique en remportant 13,2% des suffrages, marquant le retour de l'extrême droite au sein du parlement allemand. La formation devrait glaner 98 siège au Bundestag. A l'annonce des résultats, des milliers d'Allemands sont sortis dimanche soir pour protester contre cette victoire d'un parti souvent décrié comme étant xénophobe, raciste et anti-immigration. Depuis la création du parti, plusieurs responsables se sont fait remarquer par des propos racistes ou glorifiant le passé national-socialiste de l'Allemagne. Alexander Gauland, l'un des chefs de file de la campagne électorale de l'AfD, a ainsi loué pas plus tard que la semaine passée les actes des soldats nazis pendant la Deuxième Guerre mondiale. (Belga)

L'AfD a réalisé dimanche une percée historique en remportant 13,2% des suffrages, marquant le retour de l'extrême droite au sein du parlement allemand. La formation devrait glaner 98 siège au Bundestag. A l'annonce des résultats, des milliers d'Allemands sont sortis dimanche soir pour protester contre cette victoire d'un parti souvent décrié comme étant xénophobe, raciste et anti-immigration. Depuis la création du parti, plusieurs responsables se sont fait remarquer par des propos racistes ou glorifiant le passé national-socialiste de l'Allemagne. Alexander Gauland, l'un des chefs de file de la campagne électorale de l'AfD, a ainsi loué pas plus tard que la semaine passée les actes des soldats nazis pendant la Deuxième Guerre mondiale. (Belga)