Ces soldats, qui dépendent de la Force multinationale mixte (FMM, coalition régionale), doivent épauler l'armée nigériane contre le groupe Boko Haram qui sévit principalement au Nigeria, où doit se dérouler samedi une élection présidentielle. (Belga)