M. Lissu avait dénoncé une fraude électorale lors de l'élection présidentielle du mois dernier, au cours de laquelle le président John Magufuli a été réélu avec 84% des voix. Tundu Lissu a été brièvement détenu et interrogé le 2 novembre. Après sa libération et face à des menaces de mort, il s'est réfugié à la résidence de l'ambassadeur d'Allemagne, a-t-il dit. Il a expliqué que des diplomates des États-Unis, d'Allemagne et de Belgique avaient travaillé pour lui obtenir l'autorisation de quitter la Tanzanie. Il a déclaré mardi à Deutsche Welle qu'il se rendait en Belgique, où il a un permis de séjour et a vécu pendant trois ans tout en suivant un traitement médical après une tentative d'assassinat. Il y a trois ans, sa voiture a été criblée de plus de 30 balles devant son domicile en Tanzanie. Il a subi 16 blessures par balle et a dû être transporté par avion à Nairobi et plus tard en Belgique, où il a subi plusieurs opérations. (Belga)

M. Lissu avait dénoncé une fraude électorale lors de l'élection présidentielle du mois dernier, au cours de laquelle le président John Magufuli a été réélu avec 84% des voix. Tundu Lissu a été brièvement détenu et interrogé le 2 novembre. Après sa libération et face à des menaces de mort, il s'est réfugié à la résidence de l'ambassadeur d'Allemagne, a-t-il dit. Il a expliqué que des diplomates des États-Unis, d'Allemagne et de Belgique avaient travaillé pour lui obtenir l'autorisation de quitter la Tanzanie. Il a déclaré mardi à Deutsche Welle qu'il se rendait en Belgique, où il a un permis de séjour et a vécu pendant trois ans tout en suivant un traitement médical après une tentative d'assassinat. Il y a trois ans, sa voiture a été criblée de plus de 30 balles devant son domicile en Tanzanie. Il a subi 16 blessures par balle et a dû être transporté par avion à Nairobi et plus tard en Belgique, où il a subi plusieurs opérations. (Belga)