La formation du président Vladimir Poutine récoltait 38,75% des voix, selon des résultats, portant sur 9% des bureaux de vote, annoncés par la Commission électorale. Elle devance les communistes du KPRF (25,06%). Suivent les nationalistes du LDPR (9,6%), un nouveau venu sur la scène politique -- "Nouvelles personnes" --, puis les centristes de Russie Juste (6,67%). Un sondage réalisé à la sortie des bureaux de vote place lui Russie Unie à 45,2%, devant les communistes à 21%. Lors des précédentes législatives en 2016, Russie unie avait obtenu 54,2% des voix et les communistes 13,3%, ces derniers semblent donc en voie d'améliorer leur score. L'opposition anti-Poutine avait été pour l'essentiel exclue du scrutin. Les partisans de l'opposant emprisonné Alexeï Navalny ont en réaction appelé à voter pour les candidats les mieux placés pour battre ceux de Russie Unie, bien souvent des communistes. Les derniers bureaux de vote ont fermé à 20H00 HB à Kaliningrad, enclave russe en Europe, mettant fin à un marathon électoral de trois jours. (Belga)

La formation du président Vladimir Poutine récoltait 38,75% des voix, selon des résultats, portant sur 9% des bureaux de vote, annoncés par la Commission électorale. Elle devance les communistes du KPRF (25,06%). Suivent les nationalistes du LDPR (9,6%), un nouveau venu sur la scène politique -- "Nouvelles personnes" --, puis les centristes de Russie Juste (6,67%). Un sondage réalisé à la sortie des bureaux de vote place lui Russie Unie à 45,2%, devant les communistes à 21%. Lors des précédentes législatives en 2016, Russie unie avait obtenu 54,2% des voix et les communistes 13,3%, ces derniers semblent donc en voie d'améliorer leur score. L'opposition anti-Poutine avait été pour l'essentiel exclue du scrutin. Les partisans de l'opposant emprisonné Alexeï Navalny ont en réaction appelé à voter pour les candidats les mieux placés pour battre ceux de Russie Unie, bien souvent des communistes. Les derniers bureaux de vote ont fermé à 20H00 HB à Kaliningrad, enclave russe en Europe, mettant fin à un marathon électoral de trois jours. (Belga)