Deux personnes sont mortes à La Paz (ouest), deux à Santa Cruz (est) et trois dans des affrontements à Cochabamba (centre), a précisé Juan Lanchipa qui a annoncé des enquêtes sur chacun de ces cas. Un précédent bilan de la vague de violences surgie après la réélection contestée fin octobre de M. Morales faisait état de trois morts. Washington a conseillé mardi aux citoyens américains de ne plus voyager en Bolivie pour cause de "troubles civils", et a limité sa présence diplomatique dans le pays, a annoncé le département d'Etat dans un communiqué. (Belga)