Des manifestations violentes ont éclaté en Bolivie après la réélection contestée d'Evo Morales à la présidence. "La situation reste instable et confuse", peut-on lire dans le mail envoyé par l'ambassade belge qui a dès lors décidé de postposer la 'mission biométrique' qui devait avoir lieu du 18 au 22 novembre à La Paz et Santa Cuz. "Les mesures de sécurité restent de mise: évitez les manifestations et les endroits où se trouvent de nombreuses personnes; respectez les instructions des autorités locales et prévoyez des provisions de nourriture, d'eau et de carburant", ajoute l'ambassade. (Belga)