Il n'a pas fait deux mètres depuis le seuil de la maison communale, que deux habitants viennent déjà à sa rencontre. Mais Jean-Charles Luperto est pressé. Dans cinq minutes, il prononce un discours devant les enseignants de sa commune. En journée comme en soirée, quand il organise ses " Red Bars " aux quatre coins de Sambreville, le bourgmestre de 44 ans, aux commandes depuis 2006, est partout. Tout comme le Parti socialiste, qui règne seul sur la ville de 28 000 habitants depuis plus de quarante ans.
...