A l'approche des scrutins parlementaires de novembre, "nous avons observé des signes, pas seulement de la Russie mais aussi de la Chine, et des capacités probables de l'Iran et même de la Corée du Nord", a ajouté le directeur du renseignement américain, Dan Coats. (Belga)

A l'approche des scrutins parlementaires de novembre, "nous avons observé des signes, pas seulement de la Russie mais aussi de la Chine, et des capacités probables de l'Iran et même de la Corée du Nord", a ajouté le directeur du renseignement américain, Dan Coats. (Belga)