La N-VA a perdu plus de 7 points de pour cent par rapport à 2014. Elle est parmi les grands perdants de ce scrutin avec les partis traditionnels (CD&V, Open Vld et sp.a). Tout profit pour le Vlaams Belang. A l'échelon régional, Bart De Wever, va rapidement discuter avec les autres responsables de partis, en ce compris, Tom Van Grieken, du Vlaams Belang. Il n'est guère optimiste sur le plan fédéral. "Je plains la personne qui doit démêler tout cela. La différence entre la Flandre et la Wallonie n'a jamais été aussi grande." (Belga)