Filip Dewinter a également écrit un livre en français, "Balayons les ordures politiques", qui compile tous les scandales impliquant le PS. "Je veux convaincre les Wallons de ne pas voter pour le PS, mais pour n'importe quel autre parti. Et de préférence pour le Vlaams Belang."

Ce ne serait pas la première fois que le Vlaams Belang propose des listes en Wallonie. Si les francophones peuvent déposer des listes en Flandre - l'ancienne circonscription Bruxelles-Hal-Vilvorde -, les néerlandophones en ont également le droit sur le territoire wallon. Le Vlaams Belang envisage donc de présenter des candidats dans le Hainaut et le Brabant wallon.

A la question de savoir qui figurera sur les listes en Wallonie, le leader du parti Filip Dewinter répond qu'il le ferait volontiers mais qu'il ne peut pas se présenter partout. "Je n'exclus pas qu'une de mes filles y soit candidate. Deux de mes trois filles se présenteront. Mon aînée Karolien, qui est conseillère communale à Meksem, poussera vraisemblablement la liste pour les élections européennes. Mon autre fille An-Sofie choisira probablement une liste en Wallonie", précise-t-il.

Filip Dewinter a également écrit un livre en français, "Balayons les ordures politiques", qui compile tous les scandales impliquant le PS. "Je veux convaincre les Wallons de ne pas voter pour le PS, mais pour n'importe quel autre parti. Et de préférence pour le Vlaams Belang." Ce ne serait pas la première fois que le Vlaams Belang propose des listes en Wallonie. Si les francophones peuvent déposer des listes en Flandre - l'ancienne circonscription Bruxelles-Hal-Vilvorde -, les néerlandophones en ont également le droit sur le territoire wallon. Le Vlaams Belang envisage donc de présenter des candidats dans le Hainaut et le Brabant wallon. A la question de savoir qui figurera sur les listes en Wallonie, le leader du parti Filip Dewinter répond qu'il le ferait volontiers mais qu'il ne peut pas se présenter partout. "Je n'exclus pas qu'une de mes filles y soit candidate. Deux de mes trois filles se présenteront. Mon aînée Karolien, qui est conseillère communale à Meksem, poussera vraisemblablement la liste pour les élections européennes. Mon autre fille An-Sofie choisira probablement une liste en Wallonie", précise-t-il.