"Nous espérons que les conversations que nous sommes en train de mener pourront se poursuivre et avancer avec le nouveau gouvernement, et que les accords de paix à venir seront respectés", a déclaré dans un message vidéo Pablo Beltran, chef de l'équipe de la rébellion dépêchée à Cuba. Dans une note diffusée en parallèle sur le portail internet de la dernière guérilla active de Colombie, M. Beltran a assuré qu'une "immense majorité" des Colombiens "ne souhaite pas la guerre", ce qui selon lui contraint gouvernement et ELN à "travailler sans relâche pour mettre un terme au conflit". Dimanche, les Colombiens ont élu à la présidence Ivan Duque, un représentant de la droite dure. Avant d'être élu, M. Duque a aussi annoncé qu'il durcirait la position gouvernementale dans les négociations avec l'Armée de libération nationale (ELN), qui a décrété un cessez-le-feu unilatéral le temps du scrutin. (Belga)

"Nous espérons que les conversations que nous sommes en train de mener pourront se poursuivre et avancer avec le nouveau gouvernement, et que les accords de paix à venir seront respectés", a déclaré dans un message vidéo Pablo Beltran, chef de l'équipe de la rébellion dépêchée à Cuba. Dans une note diffusée en parallèle sur le portail internet de la dernière guérilla active de Colombie, M. Beltran a assuré qu'une "immense majorité" des Colombiens "ne souhaite pas la guerre", ce qui selon lui contraint gouvernement et ELN à "travailler sans relâche pour mettre un terme au conflit". Dimanche, les Colombiens ont élu à la présidence Ivan Duque, un représentant de la droite dure. Avant d'être élu, M. Duque a aussi annoncé qu'il durcirait la position gouvernementale dans les négociations avec l'Armée de libération nationale (ELN), qui a décrété un cessez-le-feu unilatéral le temps du scrutin. (Belga)