D'après Het Laatste Nieuws, le cimetière de munitions contenant environ 35.000 tonnes de bombes et de grenades datant de la Première Guerre mondiale dans la mer du Nord, longtemps considéré comme sans danger, présenterait des signes d'écoulement d'explosifs. La dernière inspection du SPF Santé Publique a révélé des fuites du contenu dangereux des explosifs.

"S'il n'y a pas de danger, les munitions doivent alors rester là", a réagi le bourgmestre Leopold Lippens. "Les fuites doivent aussi être démontrées. L'histoire réapparaît chaque année mais pour le moment cela reste une 'fake news'. Il existe des dizaines, voire des centaines de cimetières de munitions dans la mer du Nord, notamment le long de la côte française. Pourquoi y aurait-il soudainement un problème à Knokke?"

Selon le gouverneur Carl Decaluwé, il faudra néanmoins s'occuper du cimetière de munitions "tôt ou tard". "Si les recherches démontrent l'existence de fuites, le gouvernement devra prendre ses responsabilités", ajoute-t-il.

D'après Het Laatste Nieuws, le cimetière de munitions contenant environ 35.000 tonnes de bombes et de grenades datant de la Première Guerre mondiale dans la mer du Nord, longtemps considéré comme sans danger, présenterait des signes d'écoulement d'explosifs. La dernière inspection du SPF Santé Publique a révélé des fuites du contenu dangereux des explosifs."S'il n'y a pas de danger, les munitions doivent alors rester là", a réagi le bourgmestre Leopold Lippens. "Les fuites doivent aussi être démontrées. L'histoire réapparaît chaque année mais pour le moment cela reste une 'fake news'. Il existe des dizaines, voire des centaines de cimetières de munitions dans la mer du Nord, notamment le long de la côte française. Pourquoi y aurait-il soudainement un problème à Knokke?"Selon le gouverneur Carl Decaluwé, il faudra néanmoins s'occuper du cimetière de munitions "tôt ou tard". "Si les recherches démontrent l'existence de fuites, le gouvernement devra prendre ses responsabilités", ajoute-t-il.