Même s'il y a "encore du chemin" avant l'annonce des résultats complets attendus samedi, Nicola Sturgeon a déclaré être "extrêmement confiante dans le fait que nous sommes sur la bonne voie au SNP pour une quatrième victoire électorale consécutive", à ce scrutin, organisé jeudi. La dirigeante, qui s'exprimait à Glasgow, après l'annonce de sa confortable réélection dans sa circonscription (60,2% des voix) pense que son parti "est sur la bonne voie pour avoir le privilège de former à nouveau un gouvernement": "Si tel est effectivement le résultat de cette élection, je m'engage aujourd'hui à me remettre au travail immédiatement, à relancer ce pays après le Covid, et quand le moment sera venu d'offrir à ce pays le choix d'un avenir meilleur". En cas de victoire à ce scrutin, la Première ministre écossaise compte faire pression sur le gouvernement britannique pour qu'il autorise un nouveau référendum d'autodétermination. Le Premier ministre Boris Johnson s'oppose fermement à un nouveau référendum arguant qu'une telle consultation ne peut se produire "qu'une fois par génération". Lors du référendum de 2014, 55% des électeurs s'étaient prononcés pour le maintien au sein du Royaume-Uni. Mais les indépendantistes avancent que le Brexit, auquel les Ecossais étaient opposés à 62%, a changé la donne. Nicola Sturgeon souhaite que l'Ecosse obtienne son indépendance puis demande à rejoindre l'Union européenne. (Belga)

Même s'il y a "encore du chemin" avant l'annonce des résultats complets attendus samedi, Nicola Sturgeon a déclaré être "extrêmement confiante dans le fait que nous sommes sur la bonne voie au SNP pour une quatrième victoire électorale consécutive", à ce scrutin, organisé jeudi. La dirigeante, qui s'exprimait à Glasgow, après l'annonce de sa confortable réélection dans sa circonscription (60,2% des voix) pense que son parti "est sur la bonne voie pour avoir le privilège de former à nouveau un gouvernement": "Si tel est effectivement le résultat de cette élection, je m'engage aujourd'hui à me remettre au travail immédiatement, à relancer ce pays après le Covid, et quand le moment sera venu d'offrir à ce pays le choix d'un avenir meilleur". En cas de victoire à ce scrutin, la Première ministre écossaise compte faire pression sur le gouvernement britannique pour qu'il autorise un nouveau référendum d'autodétermination. Le Premier ministre Boris Johnson s'oppose fermement à un nouveau référendum arguant qu'une telle consultation ne peut se produire "qu'une fois par génération". Lors du référendum de 2014, 55% des électeurs s'étaient prononcés pour le maintien au sein du Royaume-Uni. Mais les indépendantistes avancent que le Brexit, auquel les Ecossais étaient opposés à 62%, a changé la donne. Nicola Sturgeon souhaite que l'Ecosse obtienne son indépendance puis demande à rejoindre l'Union européenne. (Belga)