"Nous partons d'un constat qui est un profond malaise démocratique, celui d'un monde politique qui fonctionne en vase clos, avec ses figures qui sont toujours les mêmes depuis 20 ans. Les citoyens ont le sentiment que la politique leur échappe, qu'elle est confisquée par un petit nombre et par le court-termisme", a expliqué la co-présidente d'Ecolo Zakia Khattabi lors de la présentation des voeux du parti à Molenbeek-Saint-Jean. Les Verts placent 2016 sous le thème de "créons demain". Parmi leurs préoccupations, figure la précarisation croissante de la société. "Nous sommes en alerte niveau 5", a lancé le co-président Patrick Dupriez. A ses yeux, c'est non seulement une question de justice sociale qui se pose mais aussi une question de démocratie. "Quand une partie de la population ne se sent plus représentée, elle exprime sa colère", a-t-il souligné, en mettant en garde contre une résurgence des thèses d'extrême-droite. (Belga)

"Nous partons d'un constat qui est un profond malaise démocratique, celui d'un monde politique qui fonctionne en vase clos, avec ses figures qui sont toujours les mêmes depuis 20 ans. Les citoyens ont le sentiment que la politique leur échappe, qu'elle est confisquée par un petit nombre et par le court-termisme", a expliqué la co-présidente d'Ecolo Zakia Khattabi lors de la présentation des voeux du parti à Molenbeek-Saint-Jean. Les Verts placent 2016 sous le thème de "créons demain". Parmi leurs préoccupations, figure la précarisation croissante de la société. "Nous sommes en alerte niveau 5", a lancé le co-président Patrick Dupriez. A ses yeux, c'est non seulement une question de justice sociale qui se pose mais aussi une question de démocratie. "Quand une partie de la population ne se sent plus représentée, elle exprime sa colère", a-t-il souligné, en mettant en garde contre une résurgence des thèses d'extrême-droite. (Belga)