"C'est particulièrement marquant sur les enjeux écologiques, où l'on constate l'absence d'un réel investissement et d'engagements. C'est aussi le cas quand on voit que le gouvernement resserre la vis sur les organismes d'intérêt public (OIP) et freine les engagements dans les services publics", a fait observer M. Hazée, en commission du parlement wallon. Il rappelle que le gouvernement Magnette avait lui-même réduit de 10% sur trois ans (2015-2017) le budget des organismes d'intérêt public, à quelques exceptions près, et freiné le remplacement des fonctionnaires sur le départ. Pour soutenir sa politique, le gouvernement Borsus compte faire appel aux réserves financières des OIP. "Cela fait des années que nous disons qu'il faut les utiliser pour investir, mais ici apparemment, ce sera pour combler des trous ou financer des dépenses courantes", déplore l'écologiste. Pour la réforme fiscale, s'il se réjouit de la suppression de la redevance télévision, Stéphane Hazée s'interroge sur le sens qu'il y a à favoriser les propriétaires qui acquièrent une troisième habitation. Quant à la trajectoire du retour à l'équilibre budgétaire, alors que le MR réclamait à la majorité d'assainir toujours plus vite lorsqu'il était dans l'opposition, "aujourd'hui en revanche, celui qui était prêt à franchir le mur du son a retrouvé les bienfaits du rythme de la marche, et c'est plutôt une bonne nouvelle." Ecolo se méfie du flou que le gouvernement a maintenu sur les détails de son budget. (Belga)

"C'est particulièrement marquant sur les enjeux écologiques, où l'on constate l'absence d'un réel investissement et d'engagements. C'est aussi le cas quand on voit que le gouvernement resserre la vis sur les organismes d'intérêt public (OIP) et freine les engagements dans les services publics", a fait observer M. Hazée, en commission du parlement wallon. Il rappelle que le gouvernement Magnette avait lui-même réduit de 10% sur trois ans (2015-2017) le budget des organismes d'intérêt public, à quelques exceptions près, et freiné le remplacement des fonctionnaires sur le départ. Pour soutenir sa politique, le gouvernement Borsus compte faire appel aux réserves financières des OIP. "Cela fait des années que nous disons qu'il faut les utiliser pour investir, mais ici apparemment, ce sera pour combler des trous ou financer des dépenses courantes", déplore l'écologiste. Pour la réforme fiscale, s'il se réjouit de la suppression de la redevance télévision, Stéphane Hazée s'interroge sur le sens qu'il y a à favoriser les propriétaires qui acquièrent une troisième habitation. Quant à la trajectoire du retour à l'équilibre budgétaire, alors que le MR réclamait à la majorité d'assainir toujours plus vite lorsqu'il était dans l'opposition, "aujourd'hui en revanche, celui qui était prêt à franchir le mur du son a retrouvé les bienfaits du rythme de la marche, et c'est plutôt une bonne nouvelle." Ecolo se méfie du flou que le gouvernement a maintenu sur les détails de son budget. (Belga)