"Je réitère ma demande au ministre (fédéral de l'Agriculture, Denis) Ducarme de revoir au plus vite sa position de principe, de publier cette liste (de ces produits ne respectant pas les normes) et de faire retirer de la vente les produits dont la concentration en fipronil est supérieure à la norme européenne", a-t-il affirmé dans un communiqué.

Selon M. Nollet, la crise des oeufs contaminés "est encore loin de toucher à sa fin, contrairement à ce qu'affirmait encore récemment M. Ducarme (MR)".

"Si les oeufs contaminés ont bien été retirés du marché, il n'en est rien des produits dérivés ayant utilisé de tels oeufs dans leur processus de fabrication", a souligné le député écologiste.

Il cite en exemple la France, qui a annoncé samedi le retrait immédiat de gâteaux de frangipane Lotus fabriqués en Belgique car contenant des traces de fipronil en concentration supérieure à la limite réglementaire fixée par l'Europe (LMR de 0,005 mg/kg de produit).

"Pourquoi des produits de consommation retirés du marché français, parce que ne respectant pas les normes européennes, peuvent-ils continuer à être vendus en Belgique ?" "L'Allemagne, la Grande-Bretagne et la France procèdent au retrait de produits, mais la Belgique refuse même d'informer les consommateurs sur la liste de ces produits ne respectant pas les normes. C'est incompréhensible et problématique", a poursuivi M. Nollet, en qualifiant cette situation d'"incompréhensible".

Parmi les produits retirés du marché dans ces pays, on retrouve notamment des produits consommés par les enfants en bas âges: biscuits, plats préparés, gaufres, sandwichs, etc.

"Les citoyens belges ont le droit d'être entièrement informés et les consommateurs totalement protégés, en Belgique comme ailleurs en Europe et dans le monde", a conclu le député.

"Je réitère ma demande au ministre (fédéral de l'Agriculture, Denis) Ducarme de revoir au plus vite sa position de principe, de publier cette liste (de ces produits ne respectant pas les normes) et de faire retirer de la vente les produits dont la concentration en fipronil est supérieure à la norme européenne", a-t-il affirmé dans un communiqué. Selon M. Nollet, la crise des oeufs contaminés "est encore loin de toucher à sa fin, contrairement à ce qu'affirmait encore récemment M. Ducarme (MR)". "Si les oeufs contaminés ont bien été retirés du marché, il n'en est rien des produits dérivés ayant utilisé de tels oeufs dans leur processus de fabrication", a souligné le député écologiste. Il cite en exemple la France, qui a annoncé samedi le retrait immédiat de gâteaux de frangipane Lotus fabriqués en Belgique car contenant des traces de fipronil en concentration supérieure à la limite réglementaire fixée par l'Europe (LMR de 0,005 mg/kg de produit). "Pourquoi des produits de consommation retirés du marché français, parce que ne respectant pas les normes européennes, peuvent-ils continuer à être vendus en Belgique ?" "L'Allemagne, la Grande-Bretagne et la France procèdent au retrait de produits, mais la Belgique refuse même d'informer les consommateurs sur la liste de ces produits ne respectant pas les normes. C'est incompréhensible et problématique", a poursuivi M. Nollet, en qualifiant cette situation d'"incompréhensible". Parmi les produits retirés du marché dans ces pays, on retrouve notamment des produits consommés par les enfants en bas âges: biscuits, plats préparés, gaufres, sandwichs, etc. "Les citoyens belges ont le droit d'être entièrement informés et les consommateurs totalement protégés, en Belgique comme ailleurs en Europe et dans le monde", a conclu le député.