"La Chine vient de le décider, pour une entrée en vigueur entre 2030 et 2040", fait observer Philippe Henry (Ecolo). S'il se réjouit de l'aboutissement du texte, fruit d'un groupe de travail des quatre principaux partis de l'assemblée régionale, le député d'opposition n'en souhaite pas moins le muscler. Le texte enjoint déjà aux gouvernements actuel et futurs de viser 95% de réduction des gaz à effet de serre en 2050, soit le haut de la fourchette envisagée actuellement. Il vise aussi 100% de recours à l'énergie renouvelable, mais sans échéance. Les Verts proposent d'en ajouter une: 2050 également. Parmi leurs amendements proposés, on relèvera encore l'obligation pour un promoteur de parc éolien d'accepter une montée au capital de 25% par les citoyens - et d'autant par les pouvoirs locaux - s'ils souhaitent y participer. "Cela accroîtra l'acceptabilité des éoliennes", souligne M. Henry. Ecolo réclame aussi des objectifs chiffrés dans le schéma de développement territorial pour mesurer année après année l'étalement urbain. Il demande par ailleurs qu'un quart du produit de la redevance kilométrique sur les poids lourds soit ajouté à la dotation annuelle des transports en commun, pour des investissements nouveaux. (Belga)

"La Chine vient de le décider, pour une entrée en vigueur entre 2030 et 2040", fait observer Philippe Henry (Ecolo). S'il se réjouit de l'aboutissement du texte, fruit d'un groupe de travail des quatre principaux partis de l'assemblée régionale, le député d'opposition n'en souhaite pas moins le muscler. Le texte enjoint déjà aux gouvernements actuel et futurs de viser 95% de réduction des gaz à effet de serre en 2050, soit le haut de la fourchette envisagée actuellement. Il vise aussi 100% de recours à l'énergie renouvelable, mais sans échéance. Les Verts proposent d'en ajouter une: 2050 également. Parmi leurs amendements proposés, on relèvera encore l'obligation pour un promoteur de parc éolien d'accepter une montée au capital de 25% par les citoyens - et d'autant par les pouvoirs locaux - s'ils souhaitent y participer. "Cela accroîtra l'acceptabilité des éoliennes", souligne M. Henry. Ecolo réclame aussi des objectifs chiffrés dans le schéma de développement territorial pour mesurer année après année l'étalement urbain. Il demande par ailleurs qu'un quart du produit de la redevance kilométrique sur les poids lourds soit ajouté à la dotation annuelle des transports en commun, pour des investissements nouveaux. (Belga)