Ces médecins sont "poursuivis" pour "terrorisme, association de malfaiteurs", a déclaré le lieutenant-colonel Jean-Baptiste Kumbu Ngoma, procureur militaire de Butembo (Nord-Kivu). Ils sont accusés d'avoir tenu "des réunions en date du 14 avril 2019 pour projeter l'assassinat du docteur Richard Mouzoko", épidémiologiste de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), a-t-il ajouté. (Belga)