Cet objectif qui fait partie de l'accord de gouvernement fédéral est ouvertement partagé par le président du MR Georges-Louis Bouchez. Il l'est aussi par le chef du groupe PS à La Chambre Ahmed Laaouej qui souhaite toutefois que l'on avance en parallèle sur d'autres initiatives en matière de citoyenneté et de démocratie et surtout de lutte contre les fake news. "La proposition de loi déposée par Guillaume Defossé et Kristof Calvo (Ecolo-Groen) et Egbert Lachaert et Patrick Dewael (Open Vld) constitue "une proposition importante des programmes respectifs de leurs formations, notamment débattue et obtenue lors des négociations gouvernementales... Étendre le droit de vote ne peut que renforcer notre démocratie. Il s'agit d'une revendication de longue date pour les écologistes et l'Open Vld. L'octroi du droit de vote dès 16 ans aux élections européennes est un premier pas en ce sens", ont justifié les quatre parlementaires dans un communiqué commun. Pour Guillaume Defossé c'est un acte fort notamment "pour les jeunes générations qui ont prouvé plus d'une fois, ces dernières années, leur incroyable capacité de mobilisation et leur intérêt pour la chose publique. Plus vite nous concrétiserons cet accord, plus vite nous pourrons renouer le lien entre les jeunes et le monde politique", a-t-il dit. Pour sa part, le président du Mouvement Réformateur Georges-Louis Bouchez a indiqué, via Twitter que sa formation "soutiendra avec enthousiasme cette proposition... L'Europe est l'enjeu d'avenir et cet avenir appartient aux jeunes. Les intégrer plus fortement au débat permettra les réformes nécessaires", a-t-il dit. Interrogé par Belga, le chef du groupe PS à la Chambre, Ahmed Laaouej souligné que sa formation était favorable à la mesure à condition d'avancer en même temps sur les initiatives de promotion de la citoyenneté, de la démocratie et sur un vrai plan de lutte contre les fake news qui fait aussi partie de l'accord de majorité. A ses yeux, l'abaissement de l'âge du droit de vote doit aussi être assorti de l'obligation de voter dès 16 ans, comme celle-ci est imposée aux autres citoyens. M. Laaouej s'est par ailleurs étonné du cavalier seul des écologistes et de l'Open Vld "alors qu'il y a deux ministres en charge du Renouveau démocratique". (Belga)

Cet objectif qui fait partie de l'accord de gouvernement fédéral est ouvertement partagé par le président du MR Georges-Louis Bouchez. Il l'est aussi par le chef du groupe PS à La Chambre Ahmed Laaouej qui souhaite toutefois que l'on avance en parallèle sur d'autres initiatives en matière de citoyenneté et de démocratie et surtout de lutte contre les fake news. "La proposition de loi déposée par Guillaume Defossé et Kristof Calvo (Ecolo-Groen) et Egbert Lachaert et Patrick Dewael (Open Vld) constitue "une proposition importante des programmes respectifs de leurs formations, notamment débattue et obtenue lors des négociations gouvernementales... Étendre le droit de vote ne peut que renforcer notre démocratie. Il s'agit d'une revendication de longue date pour les écologistes et l'Open Vld. L'octroi du droit de vote dès 16 ans aux élections européennes est un premier pas en ce sens", ont justifié les quatre parlementaires dans un communiqué commun. Pour Guillaume Defossé c'est un acte fort notamment "pour les jeunes générations qui ont prouvé plus d'une fois, ces dernières années, leur incroyable capacité de mobilisation et leur intérêt pour la chose publique. Plus vite nous concrétiserons cet accord, plus vite nous pourrons renouer le lien entre les jeunes et le monde politique", a-t-il dit. Pour sa part, le président du Mouvement Réformateur Georges-Louis Bouchez a indiqué, via Twitter que sa formation "soutiendra avec enthousiasme cette proposition... L'Europe est l'enjeu d'avenir et cet avenir appartient aux jeunes. Les intégrer plus fortement au débat permettra les réformes nécessaires", a-t-il dit. Interrogé par Belga, le chef du groupe PS à la Chambre, Ahmed Laaouej souligné que sa formation était favorable à la mesure à condition d'avancer en même temps sur les initiatives de promotion de la citoyenneté, de la démocratie et sur un vrai plan de lutte contre les fake news qui fait aussi partie de l'accord de majorité. A ses yeux, l'abaissement de l'âge du droit de vote doit aussi être assorti de l'obligation de voter dès 16 ans, comme celle-ci est imposée aux autres citoyens. M. Laaouej s'est par ailleurs étonné du cavalier seul des écologistes et de l'Open Vld "alors qu'il y a deux ministres en charge du Renouveau démocratique". (Belga)