L'accession à cette fonction du député, inculpé par la Justice pour infraction à la loi antiracisme, a été dénoncée mardi par certains élus francophones dont certains ont menacé de boycotter, le cas échéant, le protocole.

"Le peuple choisit ses représentants et le peuple m'a élu. La gauche doit enfin apprendre à respecter la démocratie. Jeudi, je siègerai à l'avant", a tweeté Dries Van Langenhove. "Celui qui n'a pas encore compris que rien ne m'empêchera de faire mon devoir, n'a pas été très attentif à ce qu'il s'est passé durant l'année écoulée", a-t-il précisé.

Un reportage de la VRT a mis au jour il y a quelques mois les dessous de l'organisation Schild & Vrienden composée de sympathisants véhiculant des idées néo-nazies, racistes et négationnistes. Une instruction est en cours au Parquet de Gand et Dries Van Langenhove a été inculpé.