A Hasselt, par exemple, l'addition monte à 50 euros par mètre carré. " Gare à l'autogoal fiscal ! " écrit-il. Et du côté wallon ? Les drapeaux avec pub sont certes visés dans certaines communes, " si du moins ils visent à identifier l'occupant d'un établissement commercial ", signale Mathieu Lambert, expert à l'Union des villes et communes de Wallonie.

Le seul fait d'être vu depuis la voie publique ne suffit donc pas. Le taux maximum recommandé n'est de toute façon que de 0,75 euros par mètre carré par an. Reste la question de fond : l'appropriation douteuse de notre emblème national à des fins publicitaires.

A Hasselt, par exemple, l'addition monte à 50 euros par mètre carré. " Gare à l'autogoal fiscal ! " écrit-il. Et du côté wallon ? Les drapeaux avec pub sont certes visés dans certaines communes, " si du moins ils visent à identifier l'occupant d'un établissement commercial ", signale Mathieu Lambert, expert à l'Union des villes et communes de Wallonie. Le seul fait d'être vu depuis la voie publique ne suffit donc pas. Le taux maximum recommandé n'est de toute façon que de 0,75 euros par mètre carré par an. Reste la question de fond : l'appropriation douteuse de notre emblème national à des fins publicitaires.